Lien vers page d'accueil, Portail Québec

Apprenez-en plus : rage.gouv.qc.ca
Questions? Commentaires? Contactez-nous!


ÉTAT DE LA SITUATION 2016
Nombre de cas actuel : 0

(voir note explicativeNote explicative pour le nombre de cas en 2015

Un cas de raton laveur rabique a été confirmé le 4 juin 2015 dans la portion
québécoise de la réserve d’Akwesasne, située à l’extrême sud-ouest de la Montérégie.
Une partie de cette réserve se trouve en Ontario et une autre partie dans l'État de New York (É.-U.).

En collaboration avec les autorités autochtones et ontariennes, les autorités
québécoises ont procédé à un épandage manuel de vaccins à la mi-juin et à la fin-août,
et d'autres activités de contrôle sont prévues en août. Ce cas de rage
ne menace pas le territoire du Québec, car l'environnement marécageux n’est pas
propice aux ratons et mouffettes.
)

Nombre de cas avant 2016 :
Année Nombre de cas
2015
1
2014
0
2013
0
2012
0
2010
0
2009
2
2008
32
2007
66
2006
4


Testez vos connaissances ...

Démasquons-les!

Opération en cours

Opération de vaccination en Montérégie et en Estrie du 19 au 28 avril 2016

La première intervention de contrôle de l’année contre la rage du raton laveur se déroulera du 19 au 28 avril 2016 dans plusieurs municipalités du sud de l’Estrie et de la Montérégie.

Cette opération s’inscrit dans le cadre du plan gouvernemental de lutte contre la rage du raton laveur en 2016. L’objectif est d’augmenter le nombre de ratons laveurs, de mouffettes et de renards immunisés contre la rage du raton laveur dans les secteurs plus à risque.

Lors de cette intervention printanière visant la vaccination d’animaux sauvages, des équipes de trappeurs professionnels, coordonnées par le MFFP, parcourront dix municipalités de l’Estrie et seize municipalités de la Montérégie pour épandre à la main des appâts vaccinaux dans les habitats des espèces visées.

Les appâts vaccinaux

Ce sont surtout les zones boisées et les abords des cours d’eau qui seront visés par l’opération. En Estrie, les équipes arpenteront notamment les rives du lac Memphrémagog et les vallées des rivières Sutton, Missisquoi, Coaticook, Wallace et Hall. En Montérégie, elles parcourront un territoire de 222 km2 entre la rive ouest de la rivière Richelieu et Hemmingford de même qu’une zone de 350 km2 située au sud de la municipalité d’Huntingdon touchant les municipalités de Dundee, de Godmanchester, d’Elgin et de Hinchinbrooke, le long de la frontière américaine. Un épandage manuel de vaccins sera aussi réalisé dans la portion québécoise de la réserve autochtone d’Akwesasne.

 


Appel à la participation des citoyens

Si vous habitez les zones de surveillance et de contrôle,  vous pouvez contribuer de manière importante à la lutte contre la rage du raton laveur. Vous êtes invités à être vigilants et à signaler au MFFP les ratons laveurs, mouffettes ou renards désorientés, anormalement agressifs, paralysés ou morts en composant le 1 877 346-6763 ou en remplissant le formulaire de signalement dans le site rageduratonlaveur.gouv.qc.ca.


Consignes à l’intention des citoyens

Si vous habitez les régions visées, le respect des consignes suivantes assurera le succès de l’opération de contrôle :

  • éviter de manipuler les appâts vaccinaux, et ce, même s’ils sont jugés sécuritaires pour les personnes, les animaux et l’environnement;
  • jeter à la poubelle tout appât vaccinal trouvé dans un lieu public. Il est recommandé de porter des gants pour le manipuler et, s’il est perforé ou brisé, éviter d’entrer en contact avec le liquide vaccinal en utilisant des outils pour le jeter dans un contenant étanche, tel un sac de plastique. Il faut toujours se laver les mains après les manipulations;
  • en cas de contact avec un appât perforé ou brisé, composer le numéro qui apparaît au dos des appâts ou joindre Info-Santé au 811.

En tout temps, il vous est aussi conseillé de :

  • ne pas capturer d’animal sauvage (raton laveur, mouffette, renard ou tout autre mammifère) pour l’amener ailleurs. Dans l’éventualité où un animal serait en incubation de la rage, le déplacer risquerait de propager la maladie dans d’autres régions;
  • ne jamais approcher les animaux inconnus, qu’ils soient domestiques ou sauvages;
  • faire vacciner leurs animaux contre la rage en consultant un médecin vétérinaire;
  • ranger les poubelles extérieures hors de la portée des animaux;
  • nettoyer la plaie, même si elle est en apparence mineure, avec de l’eau et du savon pendant 10 minutes en cas de morsure, de griffure ou de tout autre type de contact avec la salive d’un animal et communiquer le plus rapidement possible avec Info-Santé au 811 afin d’obtenir un suivi médical adéquat.
  • consulter un vétérinaire en cas de morsure ou de contact entre son animal de compagnie et un animal sauvage.

 

 


Politique de confidentialité

Logo du Québec
© Gouvernement du Québec, 2009-2015